Drones de combat : l'Europe monte en puissance

le
0
INFOGRAPHIE - Après le succès du deuxième vol de nEUROn, les discussions vont s'ouvrir entre États pour lui donner une suite.

«C'est un grand jour pour Dassault Aviation et pour l'industrie européenne. Pour la deuxième fois, nous avons réussi à faire ­voler nEUROn. Lorsqu'il vient nous saluer, j'ai envie de sortir ma ­casquette et de féliciter le pilote, mais il n'y a pas de pilote. Les avions sans pilote marquent une nouvelle aven­ture pour notre société», a déclaré mercredi, visiblement ému, Serge Dassault, président du Groupe ­industriel Marcel Dassault*. Quelques minutes plus tôt, nEUROn, le premier démonstrateur d'avion de combat sans pilote (un drone), a réussi son deuxième vol depuis la base militaire d'Istres, dans le sud de la France. Cette base où Dassault Aviation a installé son centre d'essais en vol et où plus de 100 prototypes ont été testés depuis 1959.

Devant un parterre de quelque 400 invités, un Rafale biplace s'est d'abord élancé de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant