Drone de combat : Paris et Londres franchissent une étape majeure

le
0

Les deux pays confient à leur chef de file respectif - Dassault Aviation et BAE Systems - une étude de faisabilité à 145 millions d'euros.

«Une avancée majeure en matière de coopération aéronautique militaire franco-britannique.»Dassault aviation* a salué la décision de la France et de la Grande-Bretagne de poursuivre leurs efforts en consacrant 120 millions de livres, soit 145 millions d'euros, à une étude de faisabilité sur un futur système d'avion de combat non piloté (UCAS). Des drones qui seront utilisés seuls ou en formation aux côtés d'avions de combat avec pilote à bord, d'ici à 2030. Une lettre d'intention a été signée, vendredi 31 janvier, par les ministres de la Défense des deux premières puissances militaires européennes sur la base militaire de Brize Norton dans l'Oxfordshire, dans le cadre du sommet franco-britannique.

D'une durée de deux ans, l'étude est confiée aux deux industriels chefs de file du projet de part et d'autre de la Manche: ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant