Droits TV sur le foot : la Ligue met en vente six lots

le
0
Droits TV sur le foot : la Ligue met en vente six lots
Droits TV sur le foot : la Ligue met en vente six lots

La Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de lancer dès ce jeudi un nouvel appel d'offres pour les droits de retransmission de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la période 2016-2020. Au total, ce sont neuf lots qui sont mis en vente (six pour la L1, trois pour la L2). Les deux plus gros prétendants, Canal+ et BeIn Sports, devraient s'arracher les trois principaux lots pour la L1. 

Le premier lot offre le premier choix sur 28 matchs de Ligue 1, 10 deuxièmes choix et 38 troisièmes choix.

Les modifications notables portent sur les horaires des matchs. Ceux de vendredi et du dimanche soir débuteront à 20h45. Le match du dimanche après-midi est fixé à 15 heures. La 19e journée, juste avant la trêve hivernale, fera l'objet d'un multiplex, tous les matchs seront donc à la même heure.

Les offres devront être déposée le 2 avril. La Ligue les analysera durant les deux jours qui suivent. Un prix de réserve a été fixé. S'il est atteint, le mieux disant emporte le lot.

Thiriez : «C'est le bon timing»

La Ligue souhaite profiter pleinement de la lutte que se livrent les actuels diffuseurs, BeIn Sports et Canal+, pour faire monter les enchères.

«Nous avons avancé la commercialisation pour deux raison, explique Frédéric Thiriez. 1. La difficile situation du football français. 2. L'environnement concurrentiel. On souhaite donner de la visibilité aux clubs et aussi de la visibilité pour les diffuseurs. C'est le bon timing selon nous.»

Jean-Pierre Louvel, président de l'Union des clubs professionnels français (UCPF) ajoute : «On a une visibilité sur nos charges, on aimerait avoir une sur nos revenus et on ne revient pas sur les contrats signés et en cours jusqu'en 2016.»

Le 17 mars, la Ligue recevra les diffuseurs pour expliquer en détail son appel d'offres.

Le montant des droits audiovisuels de la Ligue 1, qui courent sur la période 2012-2016 se chiffrent à 607 millions d'euros par an. Le groupe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant