Droits TV : Les chaînes publiques allemandes jettent l'éponge

le
0
Droits TV : Les chaînes publiques allemandes jettent l'éponge
Droits TV : Les chaînes publiques allemandes jettent l'éponge

Face à des négociations avec le groupe Discovery qui peinent à aboutir, les chaînes publiques allemandes ARD et ZDF ont annoncé qu’elles renonçaient à diffuser les Jeux Olympiques à partir de 2018.

Alors que, pour les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi en 2014 puis d’été à Rio il y a quelques mois, et jusqu’aux jeux de Tokyo en 2020, le CIO est passé notamment par l’intermédiaire de l’agence Sportfive pour commercialiser les droits, la donne a changé à partir des Jeux d’hiver de Pyeongchang en 2018, sauf en France et au Royaume-Uni où des contrats sont déjà en vigueur avec France Télévisions et la BBC. Le Comité International Olympique a, en effet, accepté de céder les droits sur tous supports et dans toute l’Europe dès les prochains Jeux d’Hiver au groupe américain Discovery, propriétaire d’Eurosport. Un accord qui a fait couler beaucoup d’encre et qui a eu, ce lundi, une première conséquence car les deux chaînes publiques allemandes ARD et ZDF ont annoncé qu’elles renonçaient à la diffusion des Jeux Olympiques à l’avenir, faute d’accord trouvé avec Discovery pour les prochaines éditions.

France Télévisions sous pression en vue de 2024 ?

« Nous devons admettre que les demandes de Discovery sont supérieures à ce que nous pouvons faire », a déclaré Ulrich Wilhelm, en charge des droits de retransmission d'événements sportifs pour ARD. Alors que France Télévisions n’a pas encore négocié avec Discovery pour récupérer les droits en clair pour la France, cette annonce outre-Rhin pourrait ne pas rester sans conséquence pour le groupe public français, sachant que le CIO n’a imposé à Discovery « que » 200h de diffusion en clair a minima, quand France Télévisions a consacré 700h de programmes aux Jeux de Rio cette année. Alors que Paris ambitionne toujours plus fort d’accueillir les Jeux Olympiques d’été en 2024, la négociation à venir entre le groupe américain et les diffuseurs français potentiellement intéressés risque d’être très tendue et pourrait faire des premiers Jeux d’été organisés en France en 100 ans une des éditions les moins visibles en clair dans l’Hexagone.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant