Droits et devoirs d'un membre de l'ONU

le
0
L'ONU va devoir se prononcer sur la question de l'adhésion d'un État Palestinien en son sein. Deux issues possibles pour la Palestine: devenir membre ou observateur permanent. Qu'induisent ces deux possibilités?

L'ONU n'a pas la capacité de reconnaître l'existence d'un État. Il s'agit là d'une prérogative étatique et la décision de la reconnaissance est laissée aux pays membres. C'est ainsi qu'Israël, membre de l'ONU, n'est pas reconnu par tous, l'Iran continuant de nier son existence. Néanmoins, donner un statut à un État lui confère une existence légale. Et même si les Nations Unies ne peuvent pas accorder factuellement de territoire à un État, l'adhésion entraîne la reconnaissance de ses frontières

Être membre de l'ONU, ce sont des droits mais aussi des devoirs. Pour demander l'adhésion, un État doit accepter de se soumettre à la Charte des Nations unies. Une fois qu'il devient membre, il jouit d'un droit de vote égal à celui des 193 autres pays et peut ratifier les conventions. Un État membre a également la possibilité d'adhérer à toutes les organisations internationales telles que l'Unesco, par exemple.

Des obligations financières

Il est également poss

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant