Droit du travail : Terra Nova montre le chemin à Manuel Valls

le
4
Manuel Valls va devoir manoeuvrer sa majorité pour imposer une réforme du droit du travail.
Manuel Valls va devoir manoeuvrer sa majorité pour imposer une réforme du droit du travail.

La grande offensive pour réformer le droit du travail est bel et bien lancée. Le Premier ministre a réaffirmé devant les militants PS, dimanche à La Rochelle, sa volonté d'avancer sur ce sujet sensible dans la majorité. Manuel Valls s'appuiera sur le rapport du groupe de travail piloté par l'ancien inspecteur du travail, Jean-Denis Combrexelle, mis sur pied en avril.

Mais d'ores et déjà, différents think tanks dévoilent leurs propres propositions pour tenter de cadrer le débat sur ce qui pourrait bien se révéler être la dernière réforme économique de François Hollande. Jeudi, ce sera le tour de l'Institut Montaigne de dévoiler officiellement sa contribution, qui a déjà fuité dans la presse. Mercredi, c'est Terra Nova, considéré comme proche de l'aile sociale-démocrate du PS, qui a présenté sa position dans un ouvrage* écrit par deux spécialistes reconnus du sujet, l'économiste Gilbert Cette et l'avocat Jacques Barthélémy.

Doublement inefficace

Le constat de départ des deux experts est simple (même s'il ne fait pas l'unanimité) : le Code du travail français et ses plus de 2 500 pages est devenu « doublement inefficace ». Par sa complexité croissante, il bride l'activité économique, « sans pour autant protéger correctement les travailleurs ». « Je défie tout inspecteur du travail d'affirmer qu'il connaît plus d'un tiers du Code du travail. Comment voulez-vous que les employeurs et les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le jeudi 3 sept 2015 à 06:56

    Terra Nova est responsable de la situation actuelle de la Doxa socialiste. Il semble vouloir aller à Canossa.Le code suisse du travail n'arrive pas à 300 pages et les travailleurs en Suisse ne sont pas malheureux que l'on sache. Le problème du Code du travail français est qu'il est géré comme l'instrument du pouvoir syndical. Or les syndicats en France ne représentent qu'eux mêmes. Les cotisants se réduisent comme peau de chagrin. Qu'ils soient consultés soit ! maisle dernier mot au Parlement

  • crcri87 le mercredi 2 sept 2015 à 21:34

    Je n'y crois pas à cette réforme, si c'est comme les précédentes beaucoup de bla-bla et un coup d'épée dans l'eau.Les réformes c'est comme les accouchements cela ne se fait jamais sans douleur.S'il n'y a pas de douleur c'est que l'on a rien réformé du tout.Comme le prélèvement de l'impôt à la source.

  • gorssou le mercredi 2 sept 2015 à 19:08

    Ah désinformation quand tu nous tiens:)

  • bordo le mercredi 2 sept 2015 à 18:36

    Terra Nova, ce sont les fous furieux qui veulent remplacer le peuple français qui vote mal par des migrants qui votent bien ?