Droit de vote des étrangers : le PS salue un «joli coup»

le
0
Repousser le projet de loi après les municipales permet d'éviter le procès en trahison, tout en rassurant sa majorité et son électorat et en évitant les critiques d'instrumentalisation de la droite.

Un acte manqué. Plusieurs députés PS interrogés vendredi sur le retour de l'engagement n° 50 de François Hollande, assuraient n'avoir pas entendu le président évoquer le sujet, jeudi à l'Élysée. Preuve, s'il en était besoin, que le droit de vote des étrangers n'est pas une priorité pour nombre de socialistes, même si les militants PS le réclament à cor et à cri depuis un an.

Autre étrangeté: les socialistes semblaient tous d'accord, vendredi, sur l'opportunité de l'annonce présidentielle. Même ceux qui avaient le plus de réserves sur la mesure saluent un «joli coup» tactique. Repousser le projet de loi après les municipales permet d'éviter le procès en trahison, tout en rassurant sa majorité et son électorat et en évitant les critiques d'instrumentalisation d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant