Droit d'asile en Allemagne : l'extrême-droite contrée dans la rue

le
0
Droit d'asile en Allemagne : l'extrême-droite contrée dans la rue
Droit d'asile en Allemagne : l'extrême-droite contrée dans la rue

Une alliance qui va de la droite populiste à l'extrême-droite s'est créée depuis octobre contre l'accueil de demandeurs d'asile. Les «Européens patriotes contre l'islamisation de l'occident» (Pegida, selon l'abréviation allemande) organisent chaque lundi* des marches pour réclamer un durcissement du droit d'asile. Ils étaient près de 10 000 ce lundi à Dresde, la capitale de l'Etat-région de Saxe, autrefois en RDA.

Si jamais un telle mobilisation n'a eu lieu jusqu'ici, les Eglises chrétiennes, le centre islamique local, la communauté juive ainsi que des associations étudiantes, entre autres, avaient appelé à la contre-manifestation. Au final, quelque 9 000 personnes s'étaient mobilisées dont plusieurs ministres du gouvernement de Saxe. Les manifestations se sont déroulées sans incidents, seuls trois manifestants anti-demandeurs d'asile ont été brièvement interpellés pour avoir lancé des pétards. Quelque 1 200 policiers avaient été mobilisés.

A Düsseldorf, la capitale cossue du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, 400 manifestants nationalistes sont descendus dans la rue alors que 2.000 étaient annoncés. Les contre-manifestants étaient trois fois plus nombreux. Les autorités s'étaient préparées au pire : 1 300 policiers étaient mobilisés.  A 40 km plus au sud, à Cologne, avait eu lieu fin octobre une manifestation violente de hooligans d'extrême-droite, qui avait choqué l'Allemagne.

Ces manifestations interviennent alors que l'OCDE vient de révéler que l'Allemagne était devenue en 2012 la principale destination d'immigration en Europe, et la deuxième derrière les Etats-Unis, en accueillant cette année-là 400 000 personnes.

L'Allemagne s'attend à recevoir quelque 230.000 demandes d'asile en 2015, a déclaré ce week-end le chef de l'Office fédéral des migrations et des réfugiés. Pour cette année, l'Allemagne, première destination des demandeurs d'asile en Europe, en attend 200.000, soit près ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant