Droit à l'avortement : 40 ans après la loi Veil, ces députés toujours opposés à l'IVG

le
1
Droit à l'avortement : 40 ans après la loi Veil, ces députés toujours opposés à l'IVG
Droit à l'avortement : 40 ans après la loi Veil, ces députés toujours opposés à l'IVG

Il y a quarante ans Simone Veil défendait son projet de loi pour légaliser l'avortement en France devant un hémicycle quasiment masculin. Quarante ans plus tard, nos députés ont voté symboliquement ce mercredi un texte pour réaffirmer ce droit fondamental. Si l'Assemblée nationale l'a adopté de façon relativement consensuelle, sept députés se sont toutefois prononcés contre, un s'est abstenu. Qui sont ces élus ?

Sur 151 votants - l'Assemblée compte au total 577 députés - 7 élus ont affirmé par ce vote qu'ils étaient toujours opposés à l'IVG, quarante ans après sa légalisation. 

«L'avortement est une réalité grave»

A l'UMP, Jean-Frédéric Poisson, président du Parti-chrétien démocrate (dont Christine Boutin est la présidente d'honneur) a voté contre. «Je suis en principe opposé à tout acte qui consiste à mettre fin à la vie d'un être humain innocent. (...) L'avortement est une réalité grave, souvent douloureusement vécue par les femmes», a argumenté le député des Yvelines dans différents médias avant le vote.

Et l'ancienne ministre Christine Boutin, qui a salué sur Twitter «7 députés courageux», de renchérir : «Il y a 40 ans je recevais un coup de poignard dans le c½ur avec le vote de cette loi! Il entraîna ma carrière politique!».

#IVG:il y a 40 ans je recevais un coup de poignard dans le c½ur avec le vote de cette loi! Il entraîna ma carrière politique!-- christine Boutin? (@christineboutin) 26 Novembre 2014

Xavier Breton député UMP de l'Ain, a également voté contre, ainsi que le député de l'Aube, Nicolas Dhuicq, membre de l'a Droite populaire, Olivier Marleix, député d'Eure-et-Loir et  Yannick Moreau député de Vendée.

Parmi eux, certains avaient été en pointe contre le mariage homosexuel. Et certains défilaient encore début octobre dans le cortège de la Manif contre la GPA (Gestation pour autrui) et l'adoption par des couples d'homosexuelles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5054720 le jeudi 27 nov 2014 à 10:58

    Bravo les sept.