Drogues : 20 millions d'euros de biens confisqués en 2011

le
1
En confisquant biens immobiliers, liquidités et voitures aux trafiquants de drogue, l'État a pu reverser aux services de police, justice et douanes des millions d'euros afin d'améliorer la lutte contre les organisations criminelles.

Si l'argent est le nerf de la guerre, il l'est aussi dans la lutte contre le trafic de drogue. Les services de police et de justice français frappent ainsi régulièrement au portefeuille des trafiquants afin de mettre leurs organisations hors d'état de nuire. La confiscation de liquidités, de biens immobiliers, de voitures, de bateaux et même d'avions a ainsi rapporté cette année pas moins de 20 millions d'euros. Une somme reversée aux services de l'État.

La gestion de ce pactole revient depuis le 3 février 2011 à l'Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc), qui dépend des ministères de la Justice et du Budget. Elle place l'argent saisi sur des comptes «produisant intérêts, et ce sont ces derniers qui permettent à l'Agence de fonctionner, elle ne coûte donc rien à l'État», explique à l'Agence France Presse Etienne Apaire, à la tête de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt).

Les autre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • BASQUE91 le lundi 2 jan 2012 à 21:56

    bravo