Drogue : le go-fast, une technique meurtrière

le
1
Dangereux pour les forces de l'ordre, les usagers de la route et les trafiquants eux-mêmes, l'acheminement de la drogue par des véhicules circulant à toute vitesse continue d'être le moyen privilégié pour le transport de la drogue.

Le go-fast a fait une nouvelle victime. Alors qu'il circulait sur l'autoroute A9 entre Perpignan et Béziers, lundi, un automobiliste de 47 ans a été heurté par un autre, qui convoyait de la drogue dans une puissante voiture. Roulant à 240 km/h au moment du choc, le trafiquant essayait d'échapper à une équipe des douanes qui l'avait pris en chasse. Sous la violence du choc, le quadragénaire a été éjecté de son 4x4 et est décédé. L'homme d'une trentaine d'année à l'origine de l'accident s'en est sorti indemne. Il a été placé en détention dans le service des douanes à Narbonne.

Véritable «effet de mode» pour les spécialistes, le go-fast est le moyen privilégié des trafiquants pour acheminer la drogue à destination. L'Office cent...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 25 juin 2013 à 16:54

    Le pauvre mec est mort et le bandit est indemne. Y'a vraiment pas de justice. Ni avec Dieu, ni Taubira.