DreamWorks : rumeurs de rachat par le Japonais Softbank

le
0
DreamWorks : rumeurs de rachat par le Japonais Softbank
DreamWorks : rumeurs de rachat par le Japonais Softbank

«Shrek», «Kung-Fu Panda» et «Madagascar» vont-ils bientôt passer sous pavillon japonais ? Selon plusieurs médias américains et britanniques, le studio DreamWorks Animation serait en discussion avec le conglomérat japonais SoftBank pour un rachat. SoftBank a récemment décroché le jackpot avec l'introduction en bourse du géant chinois du commerce en ligne Alibaba, dont il est actionnaire à 32%.

Ce rachat a d'abord été évoqué par le Hollywood Reporter samedi, citant une source proche du dossier. Il évoquait une offre s'élevant à 3,4 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) soit 32 dollars par action alors que son cours de clôture était d'un peu plus de 22 dollars vendredi à Wall Street. Lundi, un porte-parole de SoftBank s'est refusé à tout commentaire sur, selon lui, «des spéculations et des rumeurs». Le quotidien nippon Nikkei cite de son côté une «personne liée à SoftBank » reconnaissant l'existence de contacts tout en soulignant qu'un accord entre le groupe japonais et DreamWorks était d'après lui «peu probable».

DreamWorks cherche un acheteur

Un rachat servirait pourtant les intérêts des deux parties. Cela permettrait au groupe japonais de disposer d'un portefeuille plus diversifié en terme de contenus, complétant les infrastructures qu'il possède déjà. Aux Etats-Unis, SoftBank détient le troisième opérateur mobile américain, Sprint, et a pendant longtemps lorgné sur le quatrième, T-Mobile. Mais le conglomérat japonais a dû reculer sur ce dossier face aux réticences des autorités de régulation américaines.

De son côté, le PDG de DreamWorks Jeffrey Katzenberg, ne cache pas son intention de vendre. Un rachat par SoftBank offrirait à son studio une plus grande stabilité. Le cours de l'action DreamWorks dépend en grande partie actuellement des affres du box-office, et les derniers résultats sont loin d'être excellents. Si «Dragons 2» a rapporté plus de 600 millions de dollars (450 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant