Drapeau rouge : les baigneurs peuvent être verbalisés

le
2
Les agents de police peuvent infliger une amende allant de 11 à 33 euros aux personnes bravant les interdictions de se baigner. Mais le rappel à la loi est privilégié à la verbalisation.

Malgré les drapeaux rouges et les panneaux d'interdiction, de nombreux baigneurs bravent chaque jour l'interdiction de nager en eaux dangeureuses. Ces bravades s'avèrent parfois mortelles: ce dimanche, pas moins de 7 personnes sont décédées sur les plages de l'Hérault. Le journal Midi Libre recense déjà 22 noyades dans le Languedoc-Roussillon depuis le mois de juin.

Pour responsabiliser les baigneurs, des voix s'élèvent pour demander des amendes contre les contrevenants. Mais cette possibilité existe déjà. Les plages sont sous la responsabilité des municipalités, qui édictent des arrêtés sur les règles à suivre. Ces derniers sont généralement placés sur les postes des maîtres-nageurs sauveteurs, et indiquent que toute infraction aux règles, dont la baignade en zone non-a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ref1929 le mardi 30 juil 2013 à 01:49

    bientot une histoire de radar "embarqué"

  • M9388280 le lundi 29 juil 2013 à 19:07

    on est de + en + c... ou quoi ?bientôt il faudra apprendre aux gens à avancer les jambes devant soi pour marcher !