Drapeau français : quand Royal fâchait son camp

le
0
En 2007, Ségolène Royal avait souhaité que tous les Français (aient) chez eux le drapeau tricolore. 
En 2007, Ségolène Royal avait souhaité que tous les Français (aient) chez eux le drapeau tricolore. 

Comme un air de déjà vu... Mercredi, le chef de l'État a invité les Français à accrocher un drapeau tricolore à leurs fenêtres, à l'occasion de l'hommage qui sera rendu aux victimes des attentats de Paris, vendredi. Une idée qui n'est pas sans rappeler celle de Ségolène Royal, peu avant les élections présidentielles de 2007.

En pleine campagne pour succéder à Jacques Chirac, la candidate socialiste avait souhaité que "tous les Français (aient) chez eux le drapeau tricolore. Dans les autres pays, on met le drapeau aux fenêtres le jour de la fête nationale." Sur le site de Public Sénat, le sénateur (PS) de Seine-Saint-Denis Gilbert Roger s'en souvient bien : "J'étais l'un des fidèles de Ségolène et elle était venue à Bondy où j'étais maire. On avait évoqué plusieurs choses comme la création de maisons des parents pour les aider à trouver les chemins de l'autorité parentale. J'avais parlé de l'encadrement miliaire pour les jeunes et Ségolène avait aussi retenu l'idée du drapeau. On peut dire qu'on était en avance sur notre temps."

"Ça me choque et ça me fait flipper"

Et pourtant, à l'époque, la candidate et son drapeau bleu-blanc-rouge avaient provoqué une levée de boucliers au sein de la gauche, rappelle Le Figaro. À l'époque Olivier Besancenot (LCR) s'était dit choqué sur Canal+ : "Ça me choque et ça me fait flipper. Il y a La Marseillaise, plus l'identité nationale, plus les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant