Drame familial au siège de la gendarmerie nationale

le
1
Les corps d'un sous-officier et de son épouse ont été retrouvés mercredi soir à leur domicile dans la caserne d'Issy-les-Moulineaux.

Comme le révélait RTL ce jeudi, un gendarme de 43 ans attaché à l'état-major de la gendarmerie de Maisons-Alfort et son épouse ont été retrouvés morts par balles mercredi soir à leur domicile, dans la caserne qui jouxte le siège de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). «Il s'agit vraisemblablement d'un drame familial dont il reste à vérifier les circonstances exactes», a-t-on appris jeudi de sources proches de l'enquête.

Une autopsie sera pratiquée dans les prochains jours, notamment pour déterminer la date de la mort, qui pourrait remonter au week-end dernier. «Apparemment, l'adjudant-chef a tiré sur sa femme avant de retourner son arme de service contre lui, il y a trois ou quatre jours de cela, a déclaré au Figaro une source policière. Mais personne ne semble avoir entendu les coups de feu.»

La femme de l'adjudant-chef, qui ne supportait pas de ne pas avoir d'enfant, selon les informations d'Europe 1,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 6mptxis le samedi 8 sept 2012 à 22:00

    Pourtant les gendarmes , il y a pas plus lucide comme quoi personne n est à l abrit de craquer , c est vraiment malheureux d en arrivé la