Drame familial à Bordeaux, le père succombe à ses blessures

le
2
DRAME FAMILIAL À BORDEAUX
DRAME FAMILIAL À BORDEAUX

BORDEAUX (Reuters) - Le père de famille qui a tué lundi ses deux fils de plusieurs coups de feu à Bordeaux avant de se tirer une balle dans la tête est décédé mercredi au CHU de Bordeaux, a-t-on appris de source proche du dossier.

Cet homme d'origine turque, âgé de 37 ans, avait ouvert le feu sur ses proches, tuant ses deux fils de 14 et 17 ans, et blessant sa fille de 11 ans ainsi que son épouse de 35 ans.

Le pronostic vital n'est pas engagé pour ces deux dernières, qui ont été hospitalisées.

Le drame s'était déroulé lundi à la mi-journée dans un appartement d'une cité du quartier populaire de la Benauge situé sur la rive-droite de la Garonne.

L'homme qui avait quitté l'appartement familial quelques jours avant était revenu avec une arme à feu pour tenter de convaincre son épouse de reprendre la vie commune. C'est en voulant protéger leur mère que les deux fils ont été tués.

L'auteur des coups de feu a ensuite pris la fuite à pied. Il a été retrouvé peu après à quelques centaines de mètres du lieu du drame, grièvement blessé d'une balle dans la tête.

Selon le parquet de Bordeaux, un mot trouvé sur le père de famille démontre que son acte était prémédité.

Claude Canellas, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le mercredi 16 oct 2013 à 19:16

    encore un apport de l'immigration

  • M3182284 le mercredi 16 oct 2013 à 19:16

    Justice est faite, assassin