Drame de Béziers : marche blanche lundi

le
0
Lise, 44 ans, est morte vendredi après-midi après s'être immolée par le feu la veille dans la cour de son lycée. Les syndicats réclament un débat sur les conditions de travail des enseignants. Avec une vidéo BFMTV

C'est un geste qui bouleverse tout le corps enseignant, bien au-delà de Béziers. En s'aspergeant d'essence en plein milieu de la cour du lycée Jean Moulin, Lise n'a pas donné ses motivations, mais au moment de craquer une allumette devant ses élèves, elle leur a dit : «C'est pour vous que je le fais».Transformée en torche vivante, elle a essayée de traverser la cour. Quand les pompiers sont arrivés dix minutes plus tard, elle était encore consciente et pouvait parler, grâce aux élèves et aux professeurs qui avaient réussi à éteindre les flammes sur son corps. «Mais elle n'a rien pu dire, elle souffrait trop», explique le commandant des pompiers de Béziers. Transportée au CHU de Montpellier par hélicoptère jeudi après-midi, Lise, qui était brûlée à 100%, a succombé à ses blessures 24 heures plus tard, a annoncé la police.

Les autres professeurs n'auraient jamais imaginé que Lise soit désespérée au point de se suicider en public. «La veille, je l'ava...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant