Dragon ou hérisson, le jeu vidéo met les mascottes à l'honneur

le
0
Dragon ou hérisson, le jeu vidéo met les mascottes à l'honneur
Dragon ou hérisson, le jeu vidéo met les mascottes à l'honneur

Fers de lance d'un nouveau genre, le "jouet vidéo", la saga "Skylanders" et son dragon Spyro font leur retour, quelques semaines après le lancement d'un titre concurrent chez "Disney", tout comme l'emblématique hérisson bleu Sonic.- Skylanders: Swap Force - Devenue l'autre grand succès de l'éditeur américain Activision au côté de "Call of Duty", la licence "Skylanders" repose sur des petits jouets à placer sur un socle qui prennent ensuite vie à l'écran. Dans ce troisième épisode, la principale innovation vient justement de seize nouvelles figurines, dont le corps peut être séparé en deux parties pour créer 256 héros aux pouvoirs inédits: le haut du personnage détermine ainsi ses attaques et le bas sa vitesse de déplacement, certaines combinaisons étant requises pour débloquer des niveaux. Les possesseurs de jouets sortis pour les deux premiers volets pourront à nouveau les utiliser, sans cette fonctionnalité toutefois.La formule du studio Vicarious Visions, qui a généré plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires depuis 2011, n'a pas évolué: le dragon Spyro et ses acolytes doivent protéger le monde magique des Skylands, menacé par une attaque du méchant Kaos. Pour ce faire, trois personnages sont proposés dans le pack de démarrage, les autres étant à acquérir séparément, ce qui peut rapidement faire grimper l'addition.Contrairement à son rival "Disney Infinity", lancé en septembre, "Skylanders: Swap Force" offre moins de liberté dans son déroulement mais les objectifs à remplir sont du coup plus clairs pour les plus petits. Visuellement, l'ensemble est un peu plus joli que l'épisode précédent, mais reste toutefois loin des plus beaux titres actuels.("Skylanders: Swap Force" - Développeur: Vicarious Visions - Editeur: Activision - Disponible sur Playstation 3, Xbox 360 et WiiU)- NBA 2K14 - Devenue la référence des jeux de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant