Draghi : «l'Union européenne vit la crise la plus grave de son histoire» 

le
0
Le futur président de la BCE a livré mardi son dernier message sur l'économie italienne.

Mario Draghi estime «crucial» que la communauté internationale mette en ½uvre de nouvelles règles de régulation des marchés financiers «dans les délais prévus et dans toutes les juridictions» : «États-Unis et Europe ont une responsabilité fondamentale. Les intérêts nationaux ne doivent pas prévaloir. Il en va de la crédibilité des réformes et de la stabilité financière», affirme le gouverneur de la Banque d'Italie, qui devrait être nommé président de la Banque centrale européenne (BCE) par le Conseil européen de la fin juin.

Devant l'assemblée annuelle de la Banque d'Italie qu'il gouverne depuis 2006, il a lancé mardi un appel «pressant» à poursuivre la réforme du système financier : «des pas importants ont déjà été accomplis», a-t-il déclaré en citant les efforts entrepris par tous les pays pour contenir les risques d'instabilité. À commencer par Bâle 3, qui impose de nouveaux critères de ratio de fonds propres.

Il estime «importan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant