Draghi et Trichet veulent un nouveau traité européen  

le
0
Le président de la BCE et son successeur prônent une plus grande intégration des politiques économiques nationales.

La Banque centrale européenne a racheté pour 13,3 milliards d'euros de titres de dettes souveraines sur les marchés la semaine dernière. Soucieuse de transparence et de modernisme, la BCE a divulgué lundi l'information sur son compte Twitter.


Cela porte donc à 129 milliards d'euros les titres qu'elle détient désormais dans son bilan, souligne l'institut d'émission européen. Et depuis le 8 août dernier, où Francfort a accepté la mort dans l'âme d'intervenir à nouveau sur les marchés après une pause de plusieurs mois, ces rachats s'élèvent à 50 milliards d'euros, principalement, semble-t-il, en faveur de l'Espagne et de l'Italie.

Conscients de jouer les pompiers de service, Jean-Claude Trichet, le président en titre de la BCE, et son successeur désigné, Mario Draghi, qui prendra les manettes le 1er novembre prochain, n'en sont que plus déterminés à demander aux gouvernements de la zone euro de prendre leurs responsabilités. Lors d'un colloque o...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant