Draghi en désaccord avec Bruxelles

le
0
Le président de la BCE souhaite que les règles régissant les aides d'État soient assouplies en faveur des banques.

L'Union bancaire est présentée par les responsables de la Banque centrale européenne comme une planche de salut pour la zone euro. Elle est en effet censée résoudre les énormes difficultés en matière de crédit bancaire dont souffrent actuellement les pays de la périphérie. Mais cette nouvelle étape de l'intégration européenne, «aussi importante, voire plus que l'euro lui-même» dit-on à Francfort, sera tout sauf un chemin de roses.

Ainsi Mario Draghi, le président de la BCE, a-t-il adressé à Joaquin Almunia, le commissaire européen de la Concurrence, une lettre dans laquelle il lui demande d'infléchir la doctrine de Bruxelles en ce qui concerne les aides aux entreprises, en l'occurrence les banques. «Une interprétation abusive des règles concernant les aides d'État pourrait bien détruire la confiance dans les banques que nous voulons tous re...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant