Draghi-Agir trop tard sur l'inflation n'est pas sans risque

le
3
    FRANCFORT, 4 février (Reuters) - Le risque d'agir trop tard 
sur une inflation très faible est plus grand que celui d'agir 
trop tôt et une attitude attentiste pourrait entraîner une perte 
de confiance durable, estime Mario Draghi, le président de la 
Banque centrale européenne (BCE). 
    "Adopter une attitude attentiste et étendre l'horizon de la 
politique monétaire n'est pas sans risque, à savoir un 
désancrage durable des anticipations débouchant sur une 
inflation qui persiste à faiblir", a dit Mario Draghi jeudi, à 
l'occasion d'une conférence donnée dans les locaux de la 
Bundesbank, la banque centrale allemande. 
    "Si cela se produisait, il faudrait une politique monétaire 
bien plus accommodante pour renverser la tendance", a-t-il 
poursuivi. "De ce point de vue, le risque d'agir trop tard 
l'emporte sur celui d'agir trop tôt". 
    Mario Draghi a ajouté que si la BCE capitulait et en venait 
à accepter de longs délais pour que l'inflation revienne à 
l'objectif, soit un petit peu moins de 2%, cela reviendrait à 
perpétuer la désinflation. 
 
 (Balazs Koranyi, Wilfrid Exbrayat pour le service français, 
édité par Benoît Van Overstraten) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wanda6 il y a 10 mois

    "Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, est l’ancien vice-président Europe de la banque Goldman-Sachs. Il a masqué au Parlement européen son rôle dans les malversations opérées par la banque pour le compte du gouvernement grec, pourtant attesté par des documents de la banque"

  • charleco il y a 10 mois

    Ils donnent le pognon aux banques au lieu de le donner aux travailleurs, au peuple. Le pognon est utilisé à la spéculation au lieu d'être réinjecté dans l'économie. Les financiers ne comprennent pas ça, ça leur échappe!

  • M4661438 il y a 10 mois

    plus tu pédales moins vite et moins tu avances d'avantage..........je traduis pour les non initiés !