Draft : Présentation du cru 2015

le
0
Draft : Présentation du cru 2015
Draft : Présentation du cru 2015

Dans la nuit de jeudi à vendredi en Europe aura lieu la 69eme édition de la draft NBA. Cet événement incontournable aux Etats-Unis marque l'entrée des jeunes joueurs dans la plus grande Ligue du basket mondial. Cette année, des centaines de joueurs se sont inscrits à la Draft. Seuls soixante d'entre eux auront la chance d'être sélectionnés. Présentation de cette édition 2015.

LES GROSSES CÔTES
Karl-Anthony Towns (Pivot, 19 ans, 2,13m, 113kg)
10,3 points, 6,7 rebonds et 2,3 contres de moyenne par match avec Kentucky

L’ancien joueur de Kentucky n’a perdu qu’un match avec les Wildcats l’an passé (demi-finale du tournoi NCAA). La première place de cette draft lui tend les bras tant Minnesota s’est montré intéressé par son profil. Agile, mobile et shooteur correct, il est très habile en défense. « KAT » compense son manque de détente par un sens du timing hors norme. Quelques soucis avec son jeu au poste, mais on ne l’a peut-être pas assez vu dans la saison pour pouvoir le juger entièrement (21 minutes par match en moyenne). Son éventuelle association avec Andrew Wiggins, numéro un de la draft 2014, promet.

Jahlil Okafor (Pivot, 19 ans, 2,11m, 122kg)
17,3 points, 8,5 rebonds et 1,4 contre de moyenne par match avec Duke

Vainqueur du tournoi NCAA avec Duke, Jahlil Okafor est l’un des joueurs les plus « NBA ready ». Il pourrait apporter son physique dans la raquette des Lakers qui seraient emballés par le natif de Chicago et qui ont le deuxième choix. Grosse présence en attaque, il faut qu’il s’améliore en défense mais il a montré une capacité d’adaptation phénoménale en NCAA. Attention toutefois à sa condition physique et à son pourcentage aux lancers-francs (51%) qui risque d’être un problème en NBA s’il relâche ses efforts.

D’Angelo Russell (Arrière-Meneur, 19 ans, 1,93m, 89kg)
19,3 points, 5,7 rebonds et 5 passes décisives de moyenne par match avec Ohio State

Il a ébloui le basket universitaire par son niveau de jeu l’an passé. « DLo » manie bien la balle et a montré d’énormes capacités. Un QI basket élevé, un leadership inattendu et un shoot au-dessus de la moyenne viennent compléter l’attirail de ce meneur physique. Ce gaucher n’a pas encore un tir assez lointain pour la NBA et devra redoubler d’efforts en défense. Avec le troisième choix, Philadelphie semble intéressé mais n’est pas encore conquis par le joueur.

LES EUROPEENS
Mario Hezonja (Arrière-Ailier, 20 ans, 2,03m, 98kg)
5,9 points, 1,9 rebond, 1,2 passe décisive de moyenne par match avec le FC Barcelone

Il a démontré tout son talent cette saison avec le Barça. Ne faites pas attention à ses moyennes qui ont largement été dépassés. Le Croate a signé un match référence avec les Blaugrana dans la première rencontre des finales du Championnat d’Espagne. 18 points en seulement 15 minutes de jeu avec un impressionnant 5 sur 6 à 3 points. Mais comme pour tout Européen des doutes persistent quand à sa capacité à évoluer en NBA. Il est un probable top 10 et Denver serait prêt à l’accueillir avec son 7eme choix.

Kristaps Porzingis (Ailier fort, 19 ans, 2,16m, 105kg)
11 points, 4,6 rebonds et 0,6 passe décisive de moyenne par match avec Séville

Le Letton pourrait surprendre tout le monde. Il a montré tout son talent lors des « work-out » et pourrait rentrer dans le top 5 de cette draft. Sa taille est aussi grande que son potentiel mais il pourrait se transformer en énorme flop. Il n’a pas encore le physique NBA. C’est un pari qui pourrait tenter New York ou Orlando, respectivement 4eme et 5eme choix.

L’ENIGME
Emmanuel Mudiay (Meneur, 19 ans, 1,95m, 90kg)
18 points, 6,3 rebonds et 5,9 passes décisives de moyenne par match avec Guangdong en Chine

Le Congolais aurait dû jouer en NCAA l’an passé mais a préféré signer un contrat professionnel en Chine. Il a montré de très belles capacités face à des athlètes de haut niveau (ndlr : la ligue chinoise attire de plus en plus de joueurs NBA) avant de se blesser à la cheville. Il combine vitesse, agilité et physique avec un leadership naturel. Attention cependant à son tir extérieur qui est moyen pour un meneur (34% à trois points et 57% au lancer franc). Attendu entre la 3eme et la 7eme place de cette draft.

LE FRANCAIS
Mouhammadou Jaiteh (Pivot, 20 ans, 2,10m, 113kg)
11,6 points, 6,5 rebonds et 0,5 contre de moyenne par match avec la JSF Nanterre

Seul Français déclaré, Mam Jaiteh est trop court pour marquer cette draft et va devoir cravacher pour se faire un nom en NBA. Il a montré de gros progrès depuis deux ans et ses derniers « work-outs » (il avait retiré son nom de la draft au dernier moment en 2013). Un joueur solide et rapide qui est probablement trop limité au niveau de la taille et de la détente pour affronter les pivots NBA. Son profil intéresse de nombreuses équipes au début du deuxième tour dont Phoenix et Utah. Une belle journée pour le jeune pivot qui vient d’être appelé par Vincent Collet dans sa pré-liste pour l’Euro.

Yannick O'CONOR

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant