Dow Chemical va supprimer 2.400 emplois et fermer 20 sites

le
1
DOW CHEMICAL SE RESTRUCTURE
DOW CHEMICAL SE RESTRUCTURE

par Ernest Scheyder

NEW YORK (Reuters) - Dow Chemical, le numéro un américain de la chimie, a annoncé mardi soir son intention de réduire ses effectifs de 5% et de fermer 20 sites de production dans le cadre d'un plan de restructuration destiné à contrer le ralentissement de l'économie mondiale.

Comme plusieurs autres grands noms du secteur, Dow Chemical est confronté au ralentissement de la demande sur la plupart des marché. Son compatriote DuPont a ainsi revu mardi à la baisse ses prévisions de résultats et annoncé 1.500 suppressions de postes.

"La réalité est que nous opérons dans un climat de croissance faible à court terme et, même si ces mesures sont difficiles, elles illustrent notre détermination à gérer nos activités avec rigueur", a déclaré Andrew Liveris, le PDG de Dow Chemical, cité dans un communiqué.

Il espère économiser 500 millions de dollars (385 millions d'euros) par an grâce à ces mesures, qui se traduiront par 2.400 suppressions d'emplois dans le monde.

Parmi les sites voués à la fermeture figurent une usine de en Belgique, une autre aux Pays-Bas et plusieurs lignes de production aux Etats-Unis et au Japon.

Dow Chemical inscrira en outre dans ses comptes une charge d'un montant non précisé au titre de la demande inférieure aux attentes de batteries lithium-ion.

Le groupe va aussi réduire ses investissements pour économiser 500 millions de dollars supplémentaires.

L'ensemble de ces mesures se traduira dans les comptes du quatrième trimestre par une charge de 50 à 60 cents par action au titre des dépréciations d'actifs, indemnités de licenciements et autres coûts liés au plan d'économies.

BAISSE MARQUÉE DES VENTES EN EUROPE

Dow prévoyait initialement d'annoncer ce plan en même temps que ses résultats trimestriels prévus jeudi mais les informations ont été communiqués par erreur à un journaliste de Bloomberg News, selon une source au sein du conseil d'administration du groupe.

Il a donc publié ses résultats détaillés dans la soirée de mardi et annoncé qu'il tiendrait une téléconférence sur les résultats ce mercredi.

Le troisième trimestre se solde par une chute de 39% du bénéfice à 497 millions de dollars, soit 42 cents par action, conséquence de la baisse de la demande et des prix de vente.

Au troisième trimestre de l'an dernier, le groupe avait dégagé un bénéfice de 815 millions de dollars (69 cents/action).

Le chiffre d'affaires trimestriel a reculé de 10% par rapport à 2011, à 13,6 milliards de dollars (-7% en données ajustées). En Europe, la baisse des ventes - amplifiée par les effets de change - a atteint 10% en données ajustées.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 37 cents hors exceptionnels pour un chiffre d'affaires de 14,22 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

L'action Dow Chemical perdait 20 cents à 28,55 dollars dans les transactions hors séance. Elle avait cédé 4% en séance.

Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lelis le mercredi 24 oct 2012 à 09:26

    Ah,la reprise américaine, grâce à Ben...