Douze rebelles maoïstes tués par la police indienne

le , mis à jour à 11:30
0

PATNA, Inde, 9 juin (Reuters) - La police indienne a annoncé mardi avoir tué 12 insurgés maoïstes lors d'une confrontation avec un groupe soupçonné de vouloir extorquer de l'argent à des opérateurs miniers dans l'Etat du Jharkhand, situé l'est du pays. La police, qui dit avoir agi sur renseignement, a renforcé la sécurité sur la route menant aux mines. Quand le groupe s'est approché d'un barrage de contrôle des véhicules, la police est sortie et a ouvert le feu. Les maoïstes, qui disent vouloir défendre les paysans et les sans-terre, organisent régulièrement des mouvements de grève et des attaques contre la police et les hommes politiques, principalement dans l'est et le sud de l'Inde. Parmi les morts de la fusillade de mardi, figure un chef rebelle dont la tête était mise à prix 500.000 roupies (près de 7.000 euros). Selon la police, il était recherché pour avoir dissimulé un engin explosif dans le cadavre d'un agent de police il y a deux ans. Une dizaine de rebelles ont pu quitter les lieux à l'issue de la fusillade. La police a dit être à leur recherche. (Douglas Busvine et Nick Macfie; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant