Douze heures de détention envisagées pour les clandestins

le
2
NOUVEAU PROJET DE LOI SUR LA RÉTENTION DES SANS-PAPIERS EN OCTOBRE
NOUVEAU PROJET DE LOI SUR LA RÉTENTION DES SANS-PAPIERS EN OCTOBRE

PARIS (Reuters) - Un projet de loi sera déposé fin octobre pour permettre la rétention administrative pendant douze heures des immigrés clandestins en France, a annoncé mardi le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Ce texte vise à répondre à la fin de la garde à vue pour les sans-papiers ordonnée par la Cour de cassation et qui, selon les associations, concerne environ 60.000 personnes par an.

Manuel Valls, qui recevait les préfets, a précisé que le projet de loi créerait "un régime spécifique de retenue administrative portant à douze heures le délai pour vérifier la situation d'un étranger".

"C'est essentiel pour l'efficacité de notre politique d'éloignement", a-t-il dit dans son discours.

Le 5 juillet, la Cour de cassation avait jugé, conformément à la législation euro­péenne, qu'il était illé­gal de pla­cer des clandestins en garde à vue (24 heures renou­ve­lables une fois), pour le seul motif de séjour irrégulier.

De ce fait, les policiers ne disposaient donc plus que du temps nécessaire à un contrôle d'identité pour engager une procédure en vue d'une éventuelle expulsion.

Le député UMP Eric Ciotti, en pointe sur les questions d'immigration, s'était inquiété lundi "d'un effondrement de près de moitié du nombre de reconduites à la frontière" depuis le mois de mai.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le mardi 31 juil 2012 à 16:18

    12 heures, c'est largement suffisent pour les mettres dans un avion pour les renvyer chez eux!

  • LeRaleur le mardi 31 juil 2012 à 16:15

    Et après, on fait quoi ? On leur donne tout sans avoir rien payé.