Douze banques veulent l'annulation d'une plainte sur les changes

le
9
DOUZE BANQUES VEULENT L'ANNULATION D'UNE PLAINTE SUR LES CHANGES
DOUZE BANQUES VEULENT L'ANNULATION D'UNE PLAINTE SUR LES CHANGES

NEW YORK (Reuters) - Douze grandes banques ont demandé à un juge américain d'annuler une plainte les accusant d'entente en vue de manipuler le marché des changes, arguant que les plaignants n'ont pu étayer correctement leurs affirmations.

La municipalité de Philadelphie ainsi que des fonds spéculatifs et fonds de pension accusent les banques d'entente illicite depuis janvier 2003 en vue de manipuler les cours de clôture spot WM/Reuters en usant de courriels, de messages instantanés et de "chat rooms".

Les banques - Bank of America, Barclays, BNP Paribas, Citigroup, Crédit Suisse Group, Deutsche Bank, Goldman Sachs Group, HSBC Holdings, JPMorgan Chase, Morgan Stanley, Royal Bank of Scotland Group et UBS - ont demandé vendredi à un juge de Manhattan de débouter les plaignants.

Selon la plainte, les 12 établissements ont une part de marché de 84% et servent de contrepartie dans 98% des transactions spot mesurées en volume.

Entre autres arguments, les banques soutiennent que la théorie sous-tendant les allégations d'entente "n'a économiquement aucun sens".

"Toute tentative de gonfler artificiellement une devise déprécierait la valeur relative des autres devises contre lesquelles elle est négociée", ont-elles affirmé. "Et les traders ne peuvent savoir à l'avance quelles devises ils vont acheter ou vendre chaque jour".

Christopher Burke, l'un des avocats des plaignants, s'est abstenu de tout commentaire dans l'immédiat.

(Joseph Ax, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le lundi 2 juin 2014 à 10:02

    On retrouve dans la manchette, les noms des mêmes établissements... toujours. Il faudra bien qu'un jour on fasse le ménage dans les conseils d'administration

  • b.renie le lundi 2 juin 2014 à 10:00

    Il est clair que la spéculation est une activité qui ne créée rien. C'est donc un jeu à somme nulle. Mais les acteurs importants peuvent faire en sorte que le plus souvent ce soient toujours les mêmes qui gagnent donc les mêmes qui perdent. C'est d'autant plus possible que techniquement le marché des changes est géré par ces acteurs clés. Alors laissons les faits apparaitre au cours de l'enquête. Cela rappelle la manipulation des taux !!!!!!!

  • M2473957 le dimanche 1 juin 2014 à 22:21

    Cest vrai quoi ce sont les banques qui financent les politiques, elles sont rentières des états avec nos dettes publiques, alors pourquoi elles seraient concernées par les lois vu que tout le monde leur appartient??

  • c.voyant le dimanche 1 juin 2014 à 19:36

    Pfuiit!Pfuiit!Pfuiit!Pfuiit!Pfuiit!rappelez vous le film Le Parrain il suffit de quelques Pfuiit!Pfuiit!Pfuiit! pour retouner n'importe quelle situation boursière!

  • monjohn le dimanche 1 juin 2014 à 19:34

    BNP encore? Et combien ça va coûter en plus des 10 milliards? Vindieu!

  • c.voyant le dimanche 1 juin 2014 à 19:33

    « Seuls les petits secrets ont besoin d'être protégés.Les grands sont tenus secrets par l'incrédulité du grand public »

  • guerber3 le dimanche 1 juin 2014 à 19:30

    Quand les banksters se plaignent, il y a de quoi rire, les plus fortes adossées à une justice" à la botte ", se régalent à l'avance...!

  • olive84 le dimanche 1 juin 2014 à 18:51

    et moi je veux qu on annule les points que l'on m a enlevés !!

  • hsbarber le dimanche 1 juin 2014 à 18:38

    vous etes des anges!!!!