Douleur : le renouveau de l'acupuncture

le
0
En apprenant quelques points simples,  les médecins pourraient soulager, à l'hôpital, de nombreuses souffrances et même les vomissements postopératoires. 

C'est peut-être une nouvelle ère pour l'une des plus anciennes disciplines médicales. De plus en plus présente dans les revues scientifiques internationales, l'acupuncture suscite beaucoup d'intérêt parmi les médecins hospitaliers, obstétriciens, cancérologues, spécialistes de la douleur… La semaine dernière, une matinée lui a été consacrée au congrès national des anesthésistes-réanimateurs, à Paris. Dans les communications, pas question de yin et de yang ou d'énergie vitale, mais bien d'études contrôlées et de méta-analyses.

«Notre vision, c'est s'éloigner un peu de la médecine traditionnelle chinoise, voir en quoi des points d'acupuncture peuvent être utiles dans certaines indications , et comment nous pouvons les intégrer dans notre pratique », explique le Pr Dan Benhamou, chef du département d'anesthésie-réanimation de l'hôpital de Bicêtre (Kremlin-Bicêtre), et modérateur de la session. «Chaque médecin dans sa spécialité pourrait appren

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant