Doucouré ne craint pas la concurrence de Gourcuff

le
0
Doucouré ne craint pas la concurrence de Gourcuff
Doucouré ne craint pas la concurrence de Gourcuff

En cas de victoire contre Lille vendredi soir en match avancé, Rennes prendrait les commandes du classement. Une perspective qui réjouit Abdoulaye Doucouré, par ailleurs très heureux de l'arrivée de Yoann Gourcuff.

Abdoulaye Doucouré, la possibilité d’être premier vendredi soir en cas de victoire change-t-il quelque chose à votre manière d’aborder ce match contre Lille ?
Non, cela ne change pas du tout car on prépare toujours nos matchs pour les gagner. Là, on parle beaucoup de la première place car on peut la prendre provisoirement en cas de victoire. Mais on sait que Lille est une équipe solide. Prendre déjà un point contre eux, ça serait pas mal. Après, si on peut gagner, on ne s’en privera pas.

Mais parlez-vous de cette première place qui vous tend les bras en cas de succès ?
Non, on n’en parle pas. On prépare nos matchs toujours de la même façon. C’est vrai qu’on vient d’enchaîner sur une belle victoire à Nantes. C’est vrai qu’on a envie de surfer sur cette dynamique et gagner à domicile. En plus, pour l’inauguration du Roazhon Park…

Être leader du championnat, même si ce n’est que provisoirement, ça aurait de la gueule quand même, non ?
Oui, ça serait pas mal. Et ça serait peut-être la première fois que ça nous arrive. Donc on va jouer le match à fond et essayer de le gagner. Si on gagne, on sera provisoirement premiers mais ce n’est pas encore gagné.

Doucouré ne se compare pas à Yoann Gourcuff

Cette présence sur le podium depuis deux journées vous donne-t-elle encore davantage d’appétit ?
Oui, tout à fait. On prend goût à être en haut, surtout en enchaînant quatre victoires de suite. C’est surtout ça qui nous donne de l’appétit. On voit que l’équipe est plus solide et plus complémentaire. Il y a de bonnes choses à faire cette année.

L’objectif reste-t-il malgré tout une place européenne en fin de saison ?
Vous savez, à Rennes, on veut toujours jouer l’Europe. La saison dernière, c’était le cas aussi. Même si on n’a pas réussi à accrocher le bon wagon au bon moment. Cette année, j’espère qu’on sera là.

Que vous inspire l’arrivée de Yoann Gourcuff à Rennes ?
Personnellement, je suis content de son arrivée. Yoann Gourcuff, on ne le présente plus, c’est un joueur qui va pouvoir m’apporter beaucoup. Pour le groupe, c’est un bel atout et pour le club et la ville de Rennes, c’est très bien de l’avoir parmi nous. On sait très bien ce qu’il peut apporter s’il est en forme. Il a fait de très bonnes choses par le passé. On espère qu’à Rennes, il va retrouver son meilleur niveau et qu’il va nous aider à franchir ce palier qu’on n’arrive pas à franchir. Après, nous, les joueurs, on l’attend tranquillement, on lui laisse le temps, on sait qu’il a des petits soucis de blessure. Aperçu ? Non, on ne l’a pas aperçu. Je sais qu’il a des contacts avec certains joueurs de l’équipe mais on ne l’a pas vu ici.

Comme vous face à Nantes, Gourcuff évoluera comme meneur de jeu. Est-ce que cela vous fait peur pour votre temps de jeu ?
Oui, c’est vrai que j’ai évolué à ce poste-là ce week-end. Après, Yoann, c’est un vrai numéro dix. Moi, je ne me compare pas à lui. En numéro dix, tout le monde sait qui est le meilleur. Mais j’ai mes qualités qui sont utiles à l’équipe, le coach le sait, donc je sais que j’aurai ma chance, peut-être à plusieurs postes différents, mais je sais que j’aurai mon temps de jeu à la fin de saison.

De notre correspondant à Rennes, Xavier Grimault

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant