Doubs : Juppé n'a jamais été à l'aise avec le front républicain

le
0
Doubs : Juppé n'a jamais été à l'aise avec le front républicain
Doubs : Juppé n'a jamais été à l'aise avec le front républicain

Comme beaucoup d'autres ténors de l'opposition, Alain Juppé n'a pas attendu le bureau politique de l'UMP ce mardi soir pour prendre position sur le second tour de la législative partielle prévu dimanche. Dans la 4e circonscription du Doubs, la candidate du FN est arrivée en tête du 1er tour avec 32,60 % des suffrages exprimés devant le socialiste Frédéric Barbier. 

«La xénophobie et l'islamophobie du FN dressent les Français les uns contre les autres au risque de nous conduire à des affrontements violents. Son programme économique est celui de tous les dangers. (...) Il faut donc faire barrage au FN», estime Juppé sur son blog.

L'ancien Premier ministre (1995-1997) prend toutefois ses précautions. «Ce n'est pas pour autant que je vais m'engager dans un Front Républicain qui scellerait une alliance avec le PS», écrit-il. Puis de conclure : «Quant à moi, si j'étais électeur de la 4ème circonscription du Doubs, je sais ce qu'en mon âme et conscience je ferais : pour barrer la route à une candidate FN qui croit, entre autres choses, "en l'évidente inégalité des races", je ne m'abstiendrais pas, je voterais pour le candidat qui l'affronte, c'est-à-dire le candidat PS.»

Notre question du jour : faut-il un «front républicain» pour barrer la route au FN dans le Doubs ?

Cette prudence vis-à-vis d'un front républicain n'est pas nouvelle pour l'ex-président de l'UMP. Alain Juppé a adopté plusieurs lignes de conduite depuis 25 ans. En 1990, le numéro 2 du RPR s'insurge contre la position d'Alain Carignon. Le maire de Grenoble vient d'appeler à voter socialiste pour faire barrage au FN lors d'une cantonale partielle à Villeurbanne. Juppé décide de mettre en congé Carignon.

«Nous avons depuis des mois et des mois une ligne tout à fait claire, assure-t-il. Nous voulons nous battre sous nos couleurs, nous n'avons rien de commun avec le Front national et nous n'avons pas du tout ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant