Double suicide au Lutetia : «Mes parents craignaient la dépendance»

le
2
Le fils du couple d'octogénaires qui s'est donné la mort vendredi dans le palace parisien a révélé que ses parents avaient pris cette décision il y a plusieurs années de cela. Ils ont laissé deux lettres, dont une à remettre à la justice.

Un geste mûrement réfléchi. Le couple d'octogénaires qui s'est donné la mort vendredi dans une chambre du Lutetia à Paris avait préparé son départ depuis plusieurs «dizaines d'années», a révélé leur fils. Sous le coup de l'émotion, il a confié au Parisien que ses parents «craignaient la séparation et la dépendance bien plus que la mort». Le choix du palace parisien n'était pas non plus dû au hasard. C'est là que la défunte avait retrouvé à la Libération son père, qui revenait d'un camp de prisonniers en Allemagne.

Brillants intellectuels, Bernard, ancien haut-fonctionnaire du Commissariat général au plan, et Georgette Cazes, tous deux âgés de 86 ans, avaient réservé, il y a une semaine, sur Internet leur...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xenfab le lundi 25 nov 2013 à 17:26

    Ce qui est triste, c'est qu'on ouvre pas le débat sur la fin de vie en France, sinon on ne peut qu'envier l'histoire de ce couple uni jusqu'à leur 86è année, ainsi que leur décision que je trouve sage et courageuse.

  • M4760237 le lundi 25 nov 2013 à 12:10

    Belle et très triste histoire, qui force le respect.