Double scandale de corruption à la Fifa : 14 personnes inculpées, 11 suspendues

le , mis à jour à 01:02
0
Double scandale de corruption à la Fifa : 14 personnes inculpées, 11 suspendues
Double scandale de corruption à la Fifa : 14 personnes inculpées, 11 suspendues

La Fifa a été frappée ce mercredi par un double séisme avec l'arrestation de sept responsables soupçonnés de corruption et par la perquisition de son siège à Zurich, dans une affaire distincte portant sur l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022. C'est une procédure engagée à New York, aux Etats-Unis, qui est à l'origine de cette déflagration qui secoue les instances mondiales du football.

Ce mercredi soir, l'UEFA qui représente les fédérations du football européen, réclame un report du Congrès de la Fédération internationale de football association (Fifa) et de l'élection de son président. Pourtant, inébranlable, la Fifa a affirmé que la présidentielle au cours de laquelle Joseph Blatter, 79 ans, briguera un cinquième mandat, reste prévue vendredi. Ce dernier a déclaré, après avoir gardé le silence toute la journée, qu'il s'agissait d'«un moment difficile pour le football, les supporteurs et la Fifa». «De tels comportements n'ont pas leur place dans le football et nous nous assurerons que ceux impliqués seront exclus du jeu», a ajouté Sepp Blatter.

VIDEO. Fifa: la justice américaine inculpe neuf membres pour corruption

La Fifa a décidé de suspendre provisoirement 11 personnes, dont Jeffrey Webb, 50 ans, vice-président de l'organisation internationale, originaire des îles Caïmans et président de la Confédération de football d'Amérique du nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf).

• Quatorze inculpations...et «ce n'est qu'un début» Vers six heures du matin, des policiers suisses en civil opérant à la demande des autorités américaines se sont présentés au luxueux hôtel cinq étoiles Baur Au Lac du centre de Zurich, où sont logés les principaux dirigeants de la Fifa avant le congrès prévu jeudi et l'élection de vendredi. Ils en sont repartis après avoir interpellé sept responsables de la Fifa, soupçonnés d'avoir accepté des dessous de table d'un montant total de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant