Double billetterie à la FFR : Camou dément, Médiapart publie ses preuves

le
0
Pierre Camou, le président de la Fédération française de Rugby
Pierre Camou, le président de la Fédération française de Rugby

L'affaire pourrait coûter gros à Pierre Camou. L'actuel président de la Fédération française de Rugby, et candidat à sa propre succession, le 3 décembre, est empêtré dans l'affaire des trafics de billets dévoilée par Médiapart. Mais alors que le principal intéressé a démenti fermement, en assurant à l'Équipe qu'il « n'y a pas de double billetterie à la Fédération » pour la revente de place lors de matches internationaux, le site d'investigation a publié dimanche des documents accablants.

Ces documents comptables et administratifs étayent les accusations de fraude qui visent plusieurs dirigeants de la FFR, dont Pierre Camou et son vice-président Bernard Godet. D'après Stéphane Colineau, journaliste du JDD, ce dernier aurait même démissionné de toutes ses fonctions à la FFR, dimanche 20 novembre. Il nie toutes les accusations de Médiapart et compte préparer sa défense.

La fraude aurait rapporté près de 100 000 euros

Le site d'investigation l'accuse d'avoir détourné des places pour les revendre à son compte. « Bernard Godet, actionnaire de la société Impact Club depuis 2008 [...], a touché de l'argent de la revente illégale de billets », explique le site qui a « chiffré cette somme à près de 100 000 euros [...], précisément 99 709 euros. » Cet argent viendrait du versement de 7 % des ventes de 200 places pour les matches du XV de France et obtenues via l'Amicale des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant