Double attentat meurtrier au Niger, Areva visé

le
0
Des véhicules piégés ont explosé sur un site d'Areva à Arlit, faisant treize blessés selon le groupe. Une seconde attaque a fait au moins 10 morts devant une caserne de l'armée nigérienne à Agadez. Le groupe djihadite a revendiqué les attaques.

Areva demeure dans la tourmente au Niger. Trente-deux mois après l'enlèvement de cinq Français, d'un Malgache et d'un Togolais à Arlit dans le nord du pays où le géant du nucléaire exploite des mines d'uranium la sécurité des sites est toujours menacée par les islamistes armés.

Un véhicule piégé a explosé en début de matinée devant la centrale électrique de l'usine de traitement d'uranium d'un gisement. L'attaque s'est déroulée alors que les employés de la Somair, une coentreprise entre Areva et l'État nigérien, rejoignaient leurs postes de travail. Il a fait 13 blessés, tous nigériens, selon un communiqué mis en ligne par Areva. La France qui fait état sans plus de précisions a condamné les attaques terroristes...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant