Douanier en Suisse ? Ça ne paye pas

le
0
À Genève, le salaire médian frôle les 7 000 euros. Les douaniers, eux, ne touchent que 4 450 euros (photo d'illustration).
À Genève, le salaire médian frôle les 7 000 euros. Les douaniers, eux, ne touchent que 4 450 euros (photo d'illustration).

La Suisse, tout en n'appartenant pas à l'Union européenne, a signé les accords de Schengen. Le passage de la frontière n'était donc qu'une formalité, du moins jusqu'aux attentats de Paris et de Bruxelles. À présent, les queues s'allongent à la gare de Cornavin à la descente du TGV reliant les bords de la Seine aux rives du lac Léman. Douaniers français et suisses contrôlent les passeports et, de temps en temps, les bagages. Résultat, l'administration fédérale des douanes, rattachée au département fédéral (ministère) des Finances, a octroyé 32 postes supplémentaires au canton de Genève (soit 355 salariés).

Le quotidien Le Temps, qui titre « Genève cherche douaniers désespérément », révèle que cette honorable administration peine à persuader les candidats de venir rejoindre ses rangs. Les raisons ? « Ce métier n'est pas très concurrentiel au bout du lac. Les douanes ne peuvent pas rivaliser en termes salariaux avec les polices, cantonale et municipale, et les sociétés de sécurité privée. » Un garde-frontière débutant doit en effet se contenter de 58 000 francs suisses par an, soit l'équivalent de 4 450 euros par mois.

Un salaire médian à 7 000 euros à Genève

À cette paie fort modeste, le nouveau venu peut toutefois ajouter un peu de beurre dans ses maigres épinards : 415 euros d'indemnités de résidence et entre 550 et 750...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant