Dosettes : ECC défie à nouveau Nespresso

le
2
Ethical Coffee Company distribue ses dosettes de café sous sa propre marque pour mieux concurrencer le leader du secteur, Nespresso. En juillet, leur bataille judiciaire de deux ans connaîtra une nouvelle étape.

Nespresso, leader des dosettes de café, va devoir compter sur un nouveau concurrent. Même s'il lui reste du chemin à parcourir, Ethical Coffee Company (ECC) entend bien dépasser le géant appartenant au groupe Nestlé. Jusqu'à présent distribué exclusivement par Casino, ECC lance désormais sa propre marque, sous le nom Espresso, tandis que le contrat qui le liait à Casino est arrivé à terme. Casino aura servi de levier à ECC pour s'implanter sur le marché, et reste son partenaire historique. La diffusion de ses dosettes est désormais étendue à d'autres enseignes, telles que Auchan et Carrefour, mais aussi à l'étranger, en Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Italie, Pays-Bas, Scandinavie et Suisse.

Ethical Coffee Company entend se distinguer de Nespresso «par le prix et par la qualité», souligne Jean-Paul Gaillard, fondateur et président d'Ethical Coffee Company, qui était le PDG de Nespresso entre 1988 à 1997: «Chez nous, tout votre argent est dans le café. Nous le payons 15% plus cher que Nespresso, et pourtant nos capsules sont moins chères car nous faisons peu de publicité. Et contrairement à eux, nos frais de distribution sont plus réduits, puisque nous n'avons pas de clubs et magasins qui coûtent bien plus cher à Nespresso».

L'étui de dix dosettes de marque Nespresso se vend en moyenne 3,50 euro à l'unité, contre 2,99 euros pour celui de son concurrent Espresso. Les autres marques existantes s'affichent de 0,16 euro l'unité (Capsul'in, capsule à préparer soi-même) à 0,29 euro pour l'Or Espresso, en entrée de gamme.

Les marges sur les ventes réalisées par Ethical Coffee Company sont du même niveau que celles du leader du marché. Le président de ECC prévoit une capacité de 700 millions de capsules pour cette année, tandis que selon ses estimations, Nespresso devrait écouler entre 5 et 6 milliards de dosettes. L'an dernier, Nespresso avait réalisé un chiffre d'affaires de 2,9 milliards d'euros pour 2011, réalisé en grande partie sur le territoire français. ECC n'a pas souhaité nous communiquer ses chiffres, cependant que ces derniers devraient être connus prochainement puisque la société envisage une introduction en Bourse à l'horizon 2013.

Procès contre procès: des relations corsées

Nespresso et Ethical Coffe Compagny ne se livrent pas seulement bataille dans les rayons des magasins, mais aussi devant les tribunaux. Tandis que Nespresso avait attaqué le premier en juin 2010 Sara Lee (L'Or Espresso) et ECC, les accusant de «contrefaçon» et «viol de brevet», Jean-Paul Gaillard a déposé une plainte «contre X» pour espionnage industriel et a déclaré d'ores et déjà préparerun procès pour «concurrence déloyale», après une saisine en 2011 de l'Autorité française de la Concurrence.

Pour sa part, la filiale de Nestlé a demandé au tribunal de Düsseldorf début 2012 de mettre en place une «injonction préliminaire contre ECC pour violation de brevet», visant à faire interdire à son concurrent la vente en Allemagne de capsules de café compatibles avec ses machines, a indiqué un porte-parole de Nespresso à l'AFP. La décision n'interviendra qu'après avoir auditionné les deux parties, la prochaine étant fixée au 24 juillet.

En soi, la batterie de procès n'inquiète pas pour autant Ethical Coffee Company, dont le budget des affaires juridiques s'élève à un million d'euros par an. Contacté par Lefigaro.fr, Nespresso n'a pas donné suite à nos sollicitations.

LIRE AUSSI:

» Nespresso passe à l'offensive dans les cafés et les bureaux

» Starbucks lance des capsules pour concurrencer Nespresso

» BabyNes: une machine Nespresso version bébé

» Dosettes: la concurrence met Nespresso sous pression

» Maison du Café vient chasser sur les terres de Nespresso

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • A4DF14 le samedi 9 juin 2012 à 21:09

    problème de Nexpresso. l'alu qui est perforé à la compression de la capsule doit être un peu moins épais qu'avant. Celle ci eclate et on retrouve la mouture et la péllicule d'alu dans le café.

  • adnstep le samedi 9 juin 2012 à 14:23

    Le prix, peut-être, la qualité, par contre !!! :- dosettes en plastique, qui gardent moins bien l'arôme que les capsules nespresso,- les cafés me paraissent moins bons (mais c'est un goût personnel)- capsule non compatibles avec les derniers modèles de machines.Bref, c'est bien gentil de vouloir jouer avec les grands, mais encore faut-il apporter un vrai avantage au consommateur.