Dorval Finance anticipe un glissement des opportunités d'investissement des taux vers les actions

le
0
(NEWSManagers.com) - Dans le contexte d'une croissance économique mondiale dynamique (4,2% selon les estimations du FMI) mais marquée par de fortes disparités, la société de gestion Dorval Finance anticipe pour 2011 un glissement des opportunités d'investissement des taux vers les actions, ainsi qu'un rééquilibrage des pays émergents vers les pays développés, dont l'Europe aujourd'hui très décotée.

L'équipe de gestion anticipe une poursuite de la remontée des taux longs, partant de niveaux historiquement bas. Ce mouvement, traduisant une tendance économique meilleure qu'anticipé dans les pays développés, devrait conduire à une réduction de la prime de risque sur les actions et favoriser une réallocation des investissements vers cette classe d'actifs.

En termes de choix géographique, Dorval préconise un rééquilibrage en faveur des pays développés. Le potentiel de révision en hausse des anticipations de croissance ainsi que la forte décote de valorisation conduit à favoriser les actions européennes, hors secteur bancaire dont les perspectives sont dégradées et peu visibles.

Au sein de la zone, les gérants privilégient les entreprises exportatrices qui devraient continuer à bénéficier de la demande en provenance des pays émergents, notamment sur les secteurs des biens d'équipement, du luxe et de la consommation premium.

Un des thèmes centraux de 2011 sera en effet celui du retour des entreprises au travers des investissements et des fusions-acquisitions. Les sociétés ont un niveau de génération de cash historiquement élevé qui soutiendra à la fois les biens d'équipement et les fusions-acquisitions internationales qui devraient se maintenir à un haut niveau, voire s'accélérer.

Sur les marchés émergents, Dorval Finance conserve en revanche une position prudente en 2011 principalement pour des raisons de valorisation. La conjonction du resserrement des conditions monétaires dans ces pays, de l'appréciation de leurs devises, de la hausse de la structure de coûts des entreprises locales, limitera dans un premier temps le potentiel de révision en hausse des résultats attendus, même si la croissance économique restera forte.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant