Dortmund sur un nuage

le
0
Dortmund sur un nuage
Dortmund sur un nuage

Après 10 victoires en autant de matchs en compétitions officielles depuis le début de la saison, le BVB passait son premier véritable test face au Bayer. Contrôle réussi haut la main, avec une éclatante victoire 3-0.

Borussia Dortmund 3-0 Bayer Leverkusen

Buts : Hofmann (19e), Kagawa (58e), Aubameyang (74e) pour le BVB

Shinji Kagawa lève la tête. Il sait la défense de Leverkusen trop haute, trop lente. Alors il dessine la trajectoire d'une merveilleuse ouverture dans la course de Jonas Hofmann. Malheureusement, Leno est le premier à arriver sur le ballon. Sauf que le portier écarte les bras, les jambes, et le rate. Hofmann en profite, se restitue bien pour frapper dans le but vide en évitant le retour du défenseur tacleur. On dispute alors la vingtième minute. Jusqu'à présent, Leverkusen avait souffert courageusement, défendant haut et essayant de presser partout. Le BVB s'était contenté de faire tourner la balle, d'ouvrir quelques brèches. Mais à partir de cette ouverture du score, à l'exception d'une brève période au retour des vestiaires, Dortmund a déroulé, encore, toujours, trop rapide, puissant et furieux. Le milieu a régné, la défense a cogné, à l'image d'un Sokratis nouveau super copain avec Chicharito, Bürki a rassuré. L'attaque a fait le reste, bien aidé par un Wendell aux pâquerettes. Dortmund reprend les commandes de la Bundesliga, toujours à égalité avec le Bayern mais avec un meilleur goal-average.

Hofmann is the man

Jonas Hofmann aurait pu être le héros malheureux de cette journée. Titulaire pour reposer Marco Reus, l'ailier semblait manquer de spontanéité. Avant d'inscrire son but, il avait gâché plus d'une belle occasion, avec un contrôle de trop, une frappe trop tardive. Juste avant, il avait d'ailleurs perdu son face-à-face avec Leno. Le duel aurait logiquement dû continuer de tourner en la faveur du portier du Bayer, qui devait toucher ce ballon. Qu'importe, le football n'est pas rationnel, il a ses têtes et ses favoris. Le BVB en fait partie cette saison. Hofmann a donc marqué. Dans la foulée, Leverkusen n'existe plus. Effet Tuchel oblige, Dortmund met le pied sur le ballon et accule les visiteurs dans leur surface. Les occasions ne sont pas légions, à…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant