Dortmund et Bayern sans réussite

le
0
Dortmund et Bayern sans réussite
Dortmund et Bayern sans réussite

Le grand match a accouché d'une souris. Intéressant tactiquement, intense, spectaculaire, Dortmund et Munich n'ont pourtant pas réussi à marquer le moindre but en 90 minutes. Les deux équipes se quittent sur un 0-0, qui fait les bonnes affaires du Bayern. En apparence.

Borussia Dortmund 0-0 Bayern Munich


S'exposer ou ne pas s'exposer ? Rester à cinq points ou tenter le tout pour le tout et éventuellement dire adieu au Meisterschale ? Profiter de l'occasion offerte par Mayence dans la semaine ou savoir rester modeste et ne pas se voir plus gros que ce que l'on est ? Thomas Tuchel avait été puni au match aller, à l'Allianz Arena, 5-1. Pour sa première au Westfalenstadion contre Guardiola, l'entraîneur des Borussen a dû se poser de nombreuses questions. Très nombreuses. L'occasion était trop belle de mettre la maison bavaroise à feu et à sang. Mais les cartouches ne doivent pas être grillées trop vite. Le match aller l'a bien prouvé. Le championnat est une course de fond, pas un affrontement direct. Dortmund n'a pas gagné la Bundesliga ce soir, loin de là. Mais au moins, il ne l'a pas perdue. Il faudra faire les comptes des points perdus dans neuf matches, pas avant.

Coup pour coup


Au niveau de la composition, Guardiola semble jouer la prudence, en ajoutant du Arturo Vidal à son Xabi Alonso. Le technicien catalan semble chercher la solidité avant tout, surtout au milieu de terrain, surtout devant le duo Kimmich-Alaba en défense centrale qui a quelques petites faiblesses à son actif. Tuchel lui répond par un 433 qui se mue rapidement en 541 devant la pression munichoise. Et question tactique, les consignes ont probablement était claires : le round d'observation ? Une notion has been. Il faut entamer tambour battant le match, au rythme des chants des 80 000 spectateurs. Après deux minutes, si le Bayern met une pression aussi dingue que le volume sonore dans le stade, le premier frisson vient des hommes en jaune. Mkhitaryan part à toute berzingue en contre, sert Reus qui tarde à déclencher la frappe. Mais la réponse ne tarde pas. Sur un centre de Douglas Costa, Bürki se jette et repousse... dans les pieds de Thomas Müller. La reprise s'envole. Bürki a l'air de subir un peu la pression de ce début de match. C'est bien simple : personne ne veut céder. Absolument personne. Ce qui donne des situations invraisemblables et qui changent d'un instant à l'autre : Aubameyang joue sur sa vitesse pour mettre Kimmich hors du coup, mais sa frappe, en fin d'action, s'achève sur Neuer qui…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant