Dormir avec son bébé: risque de mort subite

le
0
Le risque est multiplié par cinq, même en l'absence d'autres facteurs, comme le tabagisme des parents.

C'est une des causes évitables de mort subite du nourrisson, dont sont victimes environ 250 enfants chaque année en France. Selon une étude publiée dans le British Medical Journal, le seul fait de dormir avec son bébé augmente le risque de «mort inattendue» (terme choisi pour désigner ces décès qui surviennent chez des enfants apparemment en bonne santé, pendant leur sommeil).

«88 % des morts qui surviennent dans le lit des parents auraient probablement été évitées si l'enfant avait été couché sur le dos dans un berceau à côté du lit des parents», conclut le Pr Bob Carpenter, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, qui a colligé les données de cinq publications internatio­nales.

Son étude, la plus importante du genre, s'est notamment focalisée sur des nourrissons âgés de moins de trois mois, allaités et sans facteur de risque connu. ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant