Doper sa retraite avec des SCPI

le
2

Louer un bien n'est pas une sinécure surtout lorsqu'on a envie de profiter pleinement de sa retraite. Avec un taux de distribution estimée en 2014, autour de 5 %, les SCPI sont des véhicules intéressants pour bénéficier d'un complément de retraite sans les soucis de la gestion.

Goûter sa retraite, c'est aussi essayer d’éviter de s'encombrer de toutes sortes de soucis... en particulier ceux générés par un locataire « indélicat » ou récalcitrant dans le paiement de ses loyers... Dans ce sens, Investir dans une SCPI est loin d'être une mauvaise idée.

En effet, l'acquisition de parts de SCPI signifie que l'épargnant est propriétaire d'une fraction d'un patrimoine immobilier. Diversifié en terme géographique ou d'actifs, il est investi selon le choix de l'épargnant en bureaux, commerces, logements ou bien encore sur des actifs plus spécifiques comme ceux dédiés à la santé ou à l'hébergement hôtelier, étudiant etc. La gestion du parc immobilier avec toutes ses contraintes associées n’incombe pas à l'épargnant. La société de gestion s'en charge. L'associé se contente juste d'encaisser ses loyers.

Même s'il est difficile de connaître précisément les loyers qui seront versés (la rentabilité moyenne d'un placement en SCPI est estimée en 2014 autour de 5%), l'analyse du patrimoine  et des résultats financiers de la SCPI publiés dans le rapport annuel ou les bulletins trimestriels sont riches d'informations. Elles permettent en effet, de juger de la capacité de la société de gestion à délivrer un revenu pérenne. Au final, une fois l'investissement réalisé, l'associé dispose d'une rente sous la forme d'un loyer. Un complément retraite idéal pour profiter de son temps libre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mardi 28 oct 2014 à 10:50

    Bien être prudent

  • sbedier le vendredi 24 oct 2014 à 12:50

    avec la baisse de l immo qui va continuer a cause de la déflation je ne suis pas certain que cela un bon plan..