Dopage : Wiggins se défend

le
0
Dopage : Wiggins se défend
Dopage : Wiggins se défend

Alors que ses données biologiques ont été dévoilées par un groupe de hackers informatiques, Bradley Wiggins a expliqué qu’il bénéficiait d’une dérogation pour prendre un produit interdit.

A l’instar de Chris Froome, Simone Biles ou des sœurs Williams, le vainqueur du Tour de France 2012 Bradley Wiggins a vu ses données biologiques être dévoilées par le groupe de hackers informatiques russes Fancy Bear. Selon eux, le Britannique avait bénéficié d’un stéroïde interdit, mais il s’est défendu en affirmant qu’il bénéficiait d’une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques. Chris Froome s'était défendu de la même façon en expliquant qu'il souffrait d'asthme depuis très longtemps.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant