Dopage : Une affaire Froome ?

le
0
Dopage : Une affaire Froome ?
Dopage : Une affaire Froome ?

Une affaire Froome à trois semaines du départ du Tour de France ? Dimanche matin, le JDD révèle que le coureur britannique aurait « utilisé une forte dose de corticoïdes lors du Tour de Romandie grâce à la complicité de la fédération internationale ». Victime d'un coup de froid sur les routes du dernier Tour de Romandie (29 avril-4 mai), le vainqueur du Tour de France 2013 aurait reçu, via une AUT (Autorisation à usage thérapeutique), le feu vert de la Fédération international (UCI) pour se soigner en ingérant oralement de la prednisolone, un corticoïde.

Or, le JDD précise que « les corticoïdes sont autorisés en spray mais interdits par voie orale en compétition. » Cependant « l'octroi d'une éventuelle AUT passe par l'avis d'un comité d'experts médicaux ». Ce qui surprend dans le cas du coureur de la Sky, c'est la rapidité avec laquelle il a obtenu cette AUT de la part du directeur médical de l'UCI, le Dr Mario Zorzoli. « Cet empressement, ou cette légèreté administrative, interroge, souligne le JDD. Notamment au regard des liens entre le président de l'UCI, Brian Cookson, et l'équipe Sky, qui emploie son fils Olivier. »

Selon l'hebdomadaire français, l'Agence mondiale antidopage aurait ouvert une enquête.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant