Dopage: un champion olympique est-allemand passe aux aveux

le
0

BERLIN (Reuters) - Udo Beyer, champion olympique du lancer du poids en 1976 et triple champion du monde de la discipline, a reconnu, dans un documentaire consacré à la vie des athlètes de haut niveau en ex-Allemagne de l'Est, avoir eu recours au dopage.

Dans le documentaire, intitulé 'Je ne perdrai pas' et projeté cette année au festival du film de Berlin, Udo Beyer raconte : "Je savais tout de ce qui se passait avec moi. Je décidais pour moi-même".

La République démocratique d'Allemagne a gagné 40 médailles d'or aux Jeux olympiques de Montréal, terminant au deuxième rang du classement des médailles derrière l'Union soviétique. L'Allemagne de l'Ouest avait remporté dix titres.

Deux ans auparavant, Manfred Ewald, dirigeant de la fédération des sports en RDA, avait lancé un programme de dopage généralisé à une époque où chaque titre était vécu comme une victoire sur l'Ouest.

Alexandra Hudson, Julien Prétot pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant