Dopage : Soupçonné de dopage, Mayweather répond

le
0
Dopage : Soupçonné de dopage, Mayweather répond
Dopage : Soupçonné de dopage, Mayweather répond

En mai dernier, Floyd Mayweather a affronté le Philippin Manny Pacquiao, dans ce qui devait être le combat du siècle. Mais selon le site américain SB Nation, Mayweather aurait eu recours à deux injections normalement interdites.

Deux injections en intra-veineuse avant son match. Voilà ce qui met le boxeur Floyd Mayweather dans la tourmente alors qu’il prépare son 49eme et sans doute dernier combat. C’est l’USADA (agence anti-dopage américaine) qui aurait découvert ces éléments suite à un contrôle inopiné après son combat contre Manny Pacquiao en mai dernier à Las Vegas. Selon l’entourage du boxeur, ces injections sont des vitamines et une solution saline « pour lutter contre la déshydratation ». Aucun produit dopant donc, mais ces injections sont interdites car elles sont susceptible de masquer une autre prise de produits, cette fois ci-dopants.

Il avait fait une demande auprès de l'USADA

Ces injections peuvent toutefois être autorisées par l’USADA, qui a donné son accord à postériori. L’USADA a d’ailleurs défendu Mayweather suite à ces accusations : « Nous croyons qu'il est important de corriger les fausses impressions que peut donner le fait que Floyd Mayweather ait reçu en intra-veineuse une solution saline et vitaminée. L'utilisation par M. Mayweather d'une intra-veineuse n'était pas interdit par la commission des sports du Nevada et elle avait fait l'objet d'une demande formelle auprès de l'USADA.

Il a insisté pour être contrôlé

Mayweather a de son côté, lui aussi répondu à la polémique : « Je suis fier d'être propre. Je suis et j'ai toujours suivi les règles de l'USADA et de l'état du Nevada, le modèle d'excellence du contrôle antidopage. N'oublions pas qu'il y a six ans j'étais celui qui avait insisté pour que l'on renforce les contrôles antidopage autour de mes combats ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant