Dopage : Schumacher avoue pour l'EPO

le
0

« J'ai pris de l'EPO, de l'hormone de croissance ainsi que des corticoïdes. » Stefan Schumacher l'avoue dans le quotidien allemand Der Spiegel, le dopage a été son « quotidien ». Contrôlé positif à l'EPO après le Tour de France, l'ancien coureur de la Gerolsteiner explique : « Je me suis mis dans un système. Je n'en suis pas fier mais c'était ainsi. [?] Le dopage devient partie intégrante du quotidien, comme un plat de pâtes après l'entraînement. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant