Dopage : Ricco " au mauvais endroit au mauvais moment "

le
0
Dopage : Ricco " au mauvais endroit au mauvais moment "
Dopage : Ricco " au mauvais endroit au mauvais moment "

Riccardo Ricco a ajouté une nouvelle casserole à son lourd passé de dopage en se faisant arrêter en flagrant délit d'achat d'EPO et de testostérone, mardi sur un parking de McDonald's près de Livourne en compagnie de l'ancien professionnel italien Matteo Coppè. Au total 30 doses d'EPO et de la testostérone artificielle ont été saisies par la NAS, une branche de la police italienne spécialisée dans les drogues, la santé et la sécurité, auprès de deux dealers, dont l'un serait un employé d'hôpital. La police aurait également retrouvé 1 170? en cash dans la voiture de deux cyclistes.  Selon l'agence Ansa, Ricco aurait trouvé sa manière de se défendre. « J'étais au mauvais endroit au mauvais moment, tout cela n'a rien à voir avec moi », aurait-il déclaré. Son avocat a également assuré que son client n'avait pas l'intention d'acquérir de l'EPO. « Aucun produit dopant n'a été saisi sur Riccardo. Il rédige un communiqué pour éclaircir les choses avec les magistrats. Ce n'était pas sa voiture mais celle de son ami. » Le cycliste italien n'a plus couru depuis 2011 après avoir été hospitalisé en urgence suite à une auto-transfusion ratée. Il avait auparavant été suspendu  après avoir été contrôlé positif à l'EPO Cera sur le Tour de France en 2008. Il s'entraîne depuis trois ans et avait clamé son intention, la saison passée, de reprendre la compétition. « Il n'y a aucun lien entre les charges contre lui et sa tentative de retour à la compétition  dont il a parlé l'année dernière », a précisé son avocat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant