Dopage : Peut-être " 95% " de coureurs néerlandais dopés dans les années 1990

le
0
Dopage : Peut-être " 95% " de coureurs néerlandais dopés dans les années 1990
Dopage : Peut-être " 95% " de coureurs néerlandais dopés dans les années 1990

La commission antidopage néerlandaise a publié un rapport édifiant sur les pratiques dopantes dans les équipes néerlandaises et chez les coureurs néerlandais dans les années 1990 et 2000. Après de nombreuses interviews réalisées, le rapport confirme « la suspicion que la majorité du peloton, dont la partie néerlandaise, à l'apogée de l'EPO, usait des produits dopants. Il est difficile de donner des pourcentages mais une fourchette entre 80, 90 à 95% parait, à nos yeux, proche de la vérité. » Sans dévoiler de nom, la commission assure avoir parlé à de nombreuses personnes du cyclisme.

Le rapport révèle une approche hypocrite visant à condamner le dopage publiquement tout en le tolérant en privé. « Le message des équipes aux coureurs était double. D'une part, il y avait le rejet explicite du dopage et d'une autre part, on a rappelé aux coureurs leurs responsabilités pour être performants « au bon moment » durant la saison. Nous pensons que ces deux parties étaient pleinement conscientes des implications de ce message. Mais à travers les entretiens, il est apparu que le rôle des managers d'équipe et des leaders est difficile à interpréter. C'est très dépendant de l'équipe, des coureurs et de la période. Le point important est que les équipes néerlandaises ont géré le dopage. » Le rapport indique également une diminution des pratiques depuis 2009 tout en précisant un point important : « Ce n'est certainement qu'une question de temps avant que quelque chose de nouveau, efficace et non détectable, arrive. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant