Dopage : Pas d'appel de l'IAAF contre Gay

le
0

Tyson Gay a bien fait de collaborer avec les instances antidopage américaines. Contrôlé trois fois positif à un stéroïde anabolisant à partir du 23 juin 2013, le sprinteur américain - qui risquait une sanction de deux ans - avait écopé de « seulement » une année de suspension début mai de la part de l'Agence américaine antidopage (USADA) en raison de son aide. Le deuxième sprinteur le plus rapide de l'histoire (en 9''69, troisième chrono de l'histoire) pouvait dès lors recourir dès le 23 juin 2014. La Fédération internationale a annoncé jeudi qu'elle n'allait pas faire appel de cette sanction adoucie.

« Après avoir minutieusement étudié le dossier fourni par l'USADA, l'IAAF a décidé que la sanction d'une année décidée dans le cas de Tyson Gay était appropriée aux circonstances et en accord avec le règlement antidopage de l'IAAF, indique un communiqué de l'IAAF, transmis à l'AFP. En conséquence, l'IAAF a décidé de ne pas exercer son droit d'appel. L'IAAF ne fera pas de plus amples commentaires sur le contenu du dossier et les mérites de l'aide fournie par l'athlète. »

Privé de sa médaille d'argent olympique du relais 4x100m des JO de Londres, Gay, triple champion du monde en 2007, peut recourir dès à présent. Alors qu'il a déjà annoncé sa venue à Lausanne (Suisse) le 3 juillet et Montreuil le 7 juillet, il pourrait donc disputer les Championnats des Etats-Unis ce week-end à Sacramento. Sera-t-il présent en Californie ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant