Dopage : Parisien est dégouté

le
0
Dopage : Parisien est dégouté
Dopage : Parisien est dégouté

Ryder Hesjedal a avoué cette semaine s'être dopé il y a 10 ans quand il faisait du VTT. Le coureur canadien a aussi expliqué avoir été propre lors de sa victoire sur le Tour d'Italie 2012. Un coureur, en la personne de son compatriote François Parisien a expliqué à Radio Canada ne pas croire Hesjedal. « Personnellement je n'y crois pas du tout, de la même façon que Michael Barry a dit qu'il a arrêté de se doper en 2006, je n'y crois pas du tout non plus. Ce sont des gars qui ont menti pendant des dizaines d'années et qui ont décidé d'avouer, de passer aux aveux de dopage après avoir été exposés et accotés au pied du mur ». On peut comprendre la colère de Parisien qui aurait dû être présent aux Jeux Olympiques de Pékin à la place de Barry et Hesjedal qui ont tous les deux avoué s'être dopé. « Ça me rend malade, je veux dire? je ressens un profond dégoût. Et il y a beaucoup de frustration. C'est des tricheurs qui ont influencé une bonne partie de ma carrière et je me suis fait piler dessus par ce genre de gars là toute ma carrière depuis que je suis jeune. » Même son de cloche pour son entraineur de l'époque, Vincent Jourdain : « François était le premier remplaçant pour les Jeux de Pékin, se rappelle Jourdain. Avec les histoires qu'on sait aujourd'hui, avec Michael et Ryder, François a toutes les raisons au monde d'être en colère, d'être déçu. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant